Texte paragraphe 1

Douarnenez à la pêche !

Le concours de pêche Groix et Nature s’est déroulé en baie de Douarnenez. C’était une manche non-stop de 9 heures à 17 heures, réalisée dans les limites de zones cartographiées. Ouvert à tout type d’embarcation et aux amateurs comme aux ‘professionnels’ de ce type de rencontres, ce concours visait à favoriser la qualité et la diversité, le nombre de poissons pêchés étant limité. Pour privilégier la qualité, le calcul des points était fait en fonction des difficultés réelles de capture de chaque variété. Seuls les poissons pris à la ligne et dont la taille était égale ou supérieure à la taille indiquée dans le règlement ont été sélectionnés. Seuls les appâts naturels et les leurres étaient autorisés. Enfin, tout concurrent présentant un seul poisson sous taille réglementaire était éliminé comme l’ont été ceux qui débarquaient une quantité de poissons supérieure à 25. A l’issue du concours, une grande loterie a permis la distribution de nombreux lots.

Avec 55 bateaux engagés, venus de toute la Bretagne, ce concours, dont c’est la troisième édition au Grand Prix Guyader, a remporté un joli succès.

Il y avait 9 équipages mixtes et un seul exclusivement féminin. Nikita, Muriel et Caroline ne sont pas peu fières de représenter la gente féminine : « Nous sommes les premières et les seules en France ! » Elles ont 24, 56 et 31 ans et sont des pratiquantes assidues de la pêche en mer et pratiquent le ‘No Kill’. «C’est ce qui nous lie, nous ne sommes pas vraiment de la même génération, mais cette passion nous rapproche. Il y a très peu de filles, même si ça commence à venir petit à petit». Le milieu est en effet presque exclusivement masculin. Mais, les trois femmes, à la barre de leur semi-rigide de 6,80 mètres, ne sont pas du genre à se laisser impressionner. Chauffeur routier, mécanicienne ou vendeuse de voitures, elles évoluent dans un univers souvent réservé aux hommes.

Une multitude d’espèces ont été pêchées (et rejetées à la mer). Les bateaux se sont déplacés sur toute la zone de pêche, avec, en fin d’après midi, un rapprochement vers la côte pour se mettre à l’abri du vent qui se levait.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici