Intro


- La nuit marquée par le démâtage d’Aymeric Decroocq (Bretagne-CMB Espoir)
- Conditions musclées devant l’île de Wight
- Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) et les favoris aux avant-postes


Comme prévu, le vent de sud-ouest qui a accompagné la flotte de La Solitaire Bompard Le Figaro sur le début de course s’est renforcé au fil des heures pour souffler jusqu’à 40 nœuds dans les rafales au milieu de la nuit. Des conditions de brise musclées qui n’ont pas ménagé les 39 skippers, qui ont dû, dès la baie de Seine laissée dans les sillages, enfiler les cirés pour rester accrochés à la barre dans leur traversée de la Manche express au portant.


Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici